Evide des Cornes / Histoires de plumes / Le Plumorum : Forum de claviardages littéraires, artistiques, philosophiques, spirituels, sur les actualités...

Le Plumorum : Forum de claviardages littéraires, artistiques, philosophiques, spirituels, sur les actualités...


Forum pour lecteurs, artistes, poètes, écrivains, cinéphiles, internautes, humains... Venez partager vos passions, expériences de voyages, culinaires, discuter art, culture, actualité...

Vous n'êtes pas identifié(e).

/ JdP / -- Personne Personne


#1 2012-03-13 18:57:06

Elaphios
New member
Inscription : 2012-03-13
Messages : 2

Evide des Cornes

Ciel-bascule d’infinis pleurs de gris dévalve
L’ambre noire liquide dévie son profond, creusée en légèreté d’ombre.
Oiseau cloué aux cornes et tombe, tombe nuit-gouffre des temps
Serpent d’helium trop grave pour nos accords célestes mathématiques sombrées, involues, castrées d’ellipses et de lambeaux de mémoire

Prière du sang étoilé, consumé d’affres et constellations plus de but que les chevaux morts épanouis en fleur d’ivoire

Qui sont-ils corrompus par la peau des cieux des mers abîme plus avancée que l’horizon, des maures aperçus lancinés calcine le doigt maculé, la sève du monde cassé qui déploie sa flamme ténèbreuse

Le bouc du Possible le cercle des vies trompe-phallope sa gloire indécente trop creuse pour le verre et l’usure et l’étendard des masques noircis, creuse ton ciel mon âme de boue. Et creuse sa vie en sillons capiteux = famélique. Sa tendresse a le goût du bordel des Dieux s’engouffre dans les colonnes détrompées détrempées de sperme et d’inceste

Le don thoracique des terreurs lianes, mission cornue d’éveil
Puits de haines savantes déchire en levrette de suie et chie l’inconscience. L’évanoui sentier des peuples sourds d’orage Caquetant l’avenir déchu plombé sous d’ailes pétrole

Manifeste ô (       )   

Les Cornes de souffre pur éreinté d’abandons nouveaux ô viens
O Viens tourbillonnant des compas filigranes chairs vides encastrées rien, tue roule et cendres immenses en corolle d’ambre froide
Triangle vif gelé du gisement saumon découpe à peau de voûte vielle puberté des nuits la suie cauchemarde évide
Et Vide des Cornes

4 Octobre 2011


Là-bas au monde de l’Origine, choses, plantes, animaux,hommes et dieux sont proches. Le chapeau y tient le même langage que le porc ... !"- Didier Manyach

Hors ligne

Pied de page des forums