Dites, au fait, Mai 68, c’était en quelle année ? / Blagues, Devinettes / Le Plumorum : Forum de claviardages littéraires, artistiques, philosophiques, spirituels, sur les actualités...

Le Plumorum : Forum de claviardages littéraires, artistiques, philosophiques, spirituels, sur les actualités...


Forum pour lecteurs, artistes, poètes, écrivains, cinéphiles, internautes, humains... Venez partager vos passions, expériences de voyages, culinaires, discuter art, culture, actualité...

Vous n'êtes pas identifié(e).

/ JdP / -- Personne Personne


#1 2016-08-09 19:21:54

Auffret
Member
Inscription : 2012-01-13
Messages : 23

Dites, au fait, Mai 68, c’était en quelle année ?

Dites, au fait, Mai 68, c’était en quelle année ?

Soupir, mais aussi admiration pour cette capacité à se déplacer dans le monde
avec cette douce légèreté de l’être.
Mon froncement de sourcil rencontra un cri salvateur : « J’étais pané » !
Cet huluberlu m’expliqua que « pané » représentait l’an zéro de la création de l’être suprême,
c'est-à-dire « LUI-MÊME ».

Auparavant, tout n’était que brouillons sur brouillons, tous ratés, évidemment.
Il avait effectivement bien entendu que dans une école bien primaire, des garnements
nommés Vercingétorix, Louis XIV, Napoléon, César… s’amusaient à jouer à la bagarre
et que, à chaque récréation c’était l’un d’eux qui gagnait et que les autres perdaient tous
parce que leurs vélos étaient crevés. Ils se vengèrent en revenant en Solex.
Depuis, il n’y a plus de Pyrénées.
On ne s’en occupait pas trop car ils habitaient la commune adverse.
On nous a dit qu’en l’An 1111, ils allèrent  combattre les Huns à Marignan, près d’Alésia.
Depuis, on ne sait plus où se trouve Alésia.
Alors, pensez que Mai 68, personne ne sait plus trop quand çà c’est passé !

Néanmoins, il s'était exprimé sur Mai 68, un sentiment sans doute prémonitoire :

« La France sombrait peu à peu dans le chaos.
Les ténèbres avaient obscurcis le ciel.
A l’horizon, le néant menaçait d’engloutir la jeunesse.
De lointains murmures annonçaient des heures sombres.
L’espoir n’était plus qu’un rêve.
A la radio les ondes étaient brouillées ; le Général de Gaulle disait : Moi ou le chaos !
Nous, nous avons compris qu’il voulait qu’on le mette KO ».

Hors ligne

Pied de page des forums